ANISETTE ou la traque des moustiques vecteurs de maladie
Le projet ANISETTE – Analyse Inter-Site : Évaluation de la Télédétection comme ouTil prédictif pour la surveillance et le contrôle de maladies causées par des moustiquEs – vient d’être lancé. Grâce à un financement Cnes, ce projet veut mesurer l’interopérabilité de méthodes couplant télédétection et modélisation spatiale pour prédire la dynamique de moustiques vecteurs et des maladies associées. Il s’agit ainsi d’identifier les images d’observation de la terre les plus adaptées pour prédire les zones favorables au développement de différentes espèces moustiques vecteurs de maladie – notamment les Aèdes (vecteurs de la dengue, de la fièvre de la Vallée du Rift) et les Anophèles (vecteurs du paludisme). Ces analyses seront menées sur des sites géographiques variés : Amérique du Sud (Brésil, Antilles, Guyane), Europe (France), Océan Indien (Madagascar, Réunion), Asie du Sud et du Sud-Est (Inde, Thaïlande, Cambodge) et Océanie (Nouvelle-Calédonie).

ANISETTE s’inscrit dans la continuité de collaborations régulières et anciennes entre les équipes de l’Institut de Recherche pour le Développement (UMR Espace Dev) et du Cirad (UMR TETIS, UMR ASTRE), au sein de la Maison de la Télédétection à Montpellier et du groupe « Télédétection, Environnement, Santé » devenu le Centre d’Expertise Scientifique Theia « Risques Maladies Infectieuses », et en partenariat avec des chercheurs de l’UMR IDEES. Il fédère ainsi différentes équipes de recherche françaises sur la thématique Télédétection appliquée aux maladies vectorisées par les moustiques. 


Annelise Tran
Cirad | UR Agirs 
@A.Tran
Tous les articles

Aller plus loin