La construction d’une Zone Atelier (https://inee.cnrs.fr/fr/zones-ateliers) sur le territoire de l’ex Région Languedoc-Roussillon a été initiée depuis 18 mois par la KIM Waters, avec le soutien de MUSE. Son ambition est d’offrir un cadre de travail interdisciplinaire sur les socio-écosystèmes méditerranéens pour les communautés scientifiques de l’eau, de l’agronomie, de l’écologie et de la santé. Le présent appel est également ouvert aux unités impliquées sur les thématiques viticoles dans le cadre d’un partenariat avec la KIM Vine & Wine Sciences.

Le premier critère d’éligibilité de cet appel à projets interdisciplinaires est d’associer des scientifiques d’au moins 2 UMR affiliées à 2 communautés (eau, agronomie, écologie, santé). L’association de chercheurs de 2 Unités différentes est impérative. Les propositions associant seulement des chercheurs d’une même Unité ne sont pas éligibles, même s’il s’agit de chercheurs travaillant dans deux domaines eau/agronomie/écologie/santé différents.

À qualité scientifique équivalente, la priorité sera donnée aux propositions mobilisant au moins une Unité ayant l’INEE comme tutelle, les Zones Ateliers étant labellisées par le CNRS INEE. Les Unités de la KIM Vine & Wine Sciences sont éligibles pour des projets sur les territoires viticoles.

Les deux autres critères d’éligibilité sont les suivants :

  • Les sites de recherche proposés s’inscrivent entièrement et exclusivement dans le territoire de l’ex CLanguedoc-Roussillon, des massifs pyrénéens et des causses jusqu’au littoral à l’exclusion des bassins versants affluents du Rhône, en passant par les coteaux et plaines viticoles (cf. carte en annexe 1), mais sans nécessairement aborder l’ensemble du transect sommet –cordon littoral ;
  • Les thématiques scientifiques abordées sont à positionner par rapport aux enjeux de l’adaptation des territoires méditerranéens aux changements globaux.

La structuration du projet scientifique de cette Zone Atelier est en cours de finalisation. Elle s’articule autour de la caractérisation des trajectoires des socio-écosystèmes méditerranéens, leur vulnérabilité et leur résilience sous l’effet de différents forçages :

  • Forçages climatiques particulièrement sensibles (aridification, extrêmes hydro-climatiques)
  • Forçages anthropiques dont les dynamiques sont très contrastées de l’amont à l’aval (périurbanisation, littoralisation, occupation des sols et aménagements, etc.)

Parmi les vulnérabilités abordées, figure la santé des populations et des milieux en lien avec ces modifications de l’environnement.

Les KIM Waters et Vine & Wine Sciences associent leurs moyens pour étudier les trajectoires des territoires viticoles, un des socio-écosystèmes méditerranéens typiques. Les propositions qui aborderaient spécifiquement les enjeux de la transition des territoires viticoles méditerranéens pourraient également bénéficier du soutien de la KIM Vine & Wine Sciences. Pour cela, en plus des critères précédents, il est impératif que la proposition implique des scientifiques d’au moins une Unité affiliée à la KIM Vine & Wine Sciences.

Les projets retenus seront financés pour une période allant de novembre 2020 à mars 2022.

Les propositions de projets sont attendues avant le 10 octobre 2020 au plus tard. Ces propositions devront être transmises par courrier électronique à l’adresse suivante : waters-aap@umontpellier.fr

Elles se présenteront sous la forme suivante :

  1. Format en 2 à 3 p max
  2. Titre
  3. Nom du (des) responsable(s)
  4. Personnes et Unités impliquées. L’appel concerne en priorité des Unités situées en ex Région LR, mais des partenariats avec des Unités extérieures sont possibles, en les justifiant.
  5. Descriptif du projet de recherche
    a) Objectif à 18 mois (à l’échéance de mars 2022)
    b) Enjeu scientifique à long terme
  6. Sites pressentis et systèmes d’observations associés et ancienneté
  7. Partenaires non académiques et niveau d’intégration envisagé et valorisation envisageable (facultatif)
  8. Budget sommaire : principaux postes de dépenses / cofinancements possibles (pas de financement de personnel permanent). 35 K€ au maximum par proposition par la KIM Waters qui porte cette dynamique ZA. Pourront s’y ajouter 30K€ de la KIM Vine & Wine Sciences pour 1 ou 2 projets sur les territoires viticoles.

Les propositions seront évaluées par un jury rassemblant des représentants des communautés scientifiques Eau, Agronomie, Biodiversité, Santé. Pour les propositions sur les territoires viticoles, le jury intégrera des représentants de la KIM Vine & Wine Sciences.

Il est prévu de retenir à minima 4 projets.

Annexe 1 : Quelques précisions sur le territoire de l’appel d’offres

Le territoire concerné couvre l’ensemble des versants dont les cours d’eau se jettent tous en méditerranée, de la rive droite du Rhône exclue à la frontière espagnole, c’est-à-dire presque l’ensemble de l’ex Région Languedoc-Roussillon (carte ci-après).

Au sein de cet espace, la priorité sera donnée à 4 territoires qui concentrent une grande partie des sites instrumentés de longue date pour l’observation de l’environnement et qui proposent un échantillon des divers socio-écosystèmes languedociens et d’enjeux sur leur transect :

  • Le bassin du Lez (Viticulture-garrigues, zone karstique, métropolisation et aire urbaine, littoralisation & lagunes, inondations …) ;
  • Le bassin de l’Hérault (Cévennes, plaines et coteaux viticoles, périurbanisation & villes secondaires, interfaces terre-mer sans lagune…) ;
  • L’étang de Thau : (littoralisation sur lagune à forts enjeux de biodiversité et socioéconomiques) ;
  • Les plaines du Roussillon : (des montagnes à la mer, viticulture, périurbanisation et métropole, économie résidentielle, littoralisation interfaces terre-mer avec et sans lagunes…).
    Mais des projets pourront se dérouler en dehors de ces zones pressenties pour préfigurer les futurs sites ateliers de la Zone Atelier, à condition de le justifier par une situation emblématique des socio-écosystèmes méditerranéens, un système d’observations instrumenté de longue date et/ou des archives de données anciennes et /ou un partenariat non académique stratégique.

En savoir plus