Des chercheurs de l’IRD et de ses partenaires français et brésiliens ont mis au point une nouvelle méthode de mesure du niveau phréatique de régions humides par satellite.

Ils ont dressé les premières cartes de la nappe amazonienne, qui gît sous les plus grands fleuves mondiaux, tels que l’Amazone et le Rio Negro. Ces cartes montrent la hauteur de l’aquifère lors des périodes de basses eaux de 2003 à 2008. Elles révèlent la réponse de la nappe notamment aux sécheresses, comme celle survenue en 2005. Elles permettent enfin de mieux caractériser le rôle de la nappe sur le climat et l’écosystème amazonien.

Plus d’informations dans l’article L’eau sous nos pieds cartographiée depuis l’espace.

En savoir plus: 

Laisser un commentaire