Le Plan d’applications satellitaires 2018
Des solutions spatiales pour mieux connaître les territoires

Le bilan du Plan d’application satellitaire (PAS) 2011 - 2017 a montré que l’effort d’acculturation entrepris avait favorisé la diffusion plus large des usages satellitaires et rapproché ces usages des utilisateurs finaux. L’idée a été reprise par le PAS 2018 qui veut se tenir au plus près des utilisateurs.

Une démarche d’élaboration exemplaire

Au total, près de 140 personnes principalement mobilisées dans les services du ministère (directions générales, DREAL, DIRM, établissements publics) ont participé à l’élaboration de l’édition 2018 du PAS.

Dix groupes de travail thématiques ont été mis en place : aéronautique, ferroviaire et fl uvial, domaine maritime, transports intelligents, gestion de crise, atmosphère et climat, prévention des risques, aménagement, biodiversité, suivi et protection du littoral.

L’élaboration s’est déroulée en quatre temps, de mars 2016 à décembre 2017 :

  • expression libre des attentes dans chaque groupe de travail,
  • examen des sujets identifi és notamment leur faisabilité technique, 
  • proposition par chaque groupe de travail des actions qui lui paraissent utiles et description : besoin, contenu, gains escomptés, risques à ne pas faire, priorité, pilote pressenti, livrable attendu,
  • validation : recherche d’un pilote pour chaque action proposée, et approbation des actions retenues par le Comité de pilotage.

Au final, 20 actions ont été inscrites au PAS 2018 et 65 actions proposées par les groupes de travail n’ont pas trouvé de pilote.

Cette démarche a mis en évidence deux aspects encourageants : la forte motivation des acteurs et la grande richesse des besoins exprimés par les services.

Des actions métier et des appuis aux services Les actions métier retenues au PAS 2018 sont regroupées en sept thèmes :

  • améliorer la connaissance des décideurs lors de la gestion des crises,
  • anticiper le niveau de pollution atmosphérique,
  • améliorer la sécurité des transports et leur effi cacité,
  • observer les milieux pour mieux protéger la faune et la flore,
  • surveiller les changements climatiques,
  • connaître l’environnement pour en apprécier les services,
  • connaître l’évolution de l’occupation du sol pour mieux l’optimiser. 

En complément à ces actions métier, 17 actions d’appui aux services ont été retenues, regroupées en 5 thèmes :

  • renforcer les relations entre les acteurs du réseau scientifi que et technique et les services des deux ministères,
  • rassembler les acteurs, favoriser l’appropriation des savoirs et le partage des bonnes pratiques,
  • accompagner les services internes des deux ministères pour développer leurs pratiques sur le domaine satellitaire,
  • favoriser l’innovation et l’émergence de projets par le développement d’un écosystème de PME et TPE,
  • faciliter l’accès aux données spatiales, aux données dérivées et aux outils de traitement correspondants.

Le PAS 2018 est accessible à l’adresse www.ecologique-solidaire.gouv.fr/plan-dapplications-satellitaires. Toutes les actions sont listées dans les annexes.

José DEVERS (Ministère de la transition écologique et solidaire – Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales)

Lire le nouveau Bulletin :

>>> Télécharger en pdf  version impression (1,6 Mo) ou version allégée (1012 Ko) 

>>> Retrouver les numéros précédents.

>>> Lire le numéro sur Calameo