Le satellite Sentinelle 2B développé par l’ESA a été lancé le 7 mars 2017, doublant ainsi la capacité d’imagerie optique haute résolution de la mission Sentinelle 2 pour le système de surveillance environnementale Copernicus de l’Union européenne. 

Après la première phase de lancement et de début de fonctionnement en orbite, qui dure généralement trois jours, les contrôleurs vérifieront les instruments puis les étalonneront pour procéder à la recette du véhicule. La mission devrait entrer en phase d’exploitation dans trois à quatre mois mais la première image est attendue aux alentours du 15 mars 2017.

La mission d’imagerie optique Sentinelle 2 repose sur une constellation de deux satellites identiques : Sentinelle 2A, lancé en juin 2015, et Sentinelle 2B. Bien que lancés séparément, les deux satellites occupent la même orbite, à 180° l’un de l’autre. Tous les cinq jours, ils couvriront ensemble la totalité des terres émergées et des grandes îles, ainsi que des eaux intérieures et côtières, entre les latitudes 56°S et 84°N, optimisant ainsi la couverture et la fourniture de données au niveau mondial.

Chaque satellite Sentinelle 2 transporte une caméra multispectrale innovante à haute résolution. Capable de distinguer 13 bandes spectrales, celle-ci offre une nouvelle perspective des sols et de la végétation. Conjuguant une haute résolution, des capacités spectrales inédites, une largeur de fauchée de 290 km et une répétitivité élevée, elle permet d’obtenir des vues de la Terre sans précédent. 

Les informations obtenues grâce à cette mission permettent d’améliorer les pratiques agricoles, de surveiller les forêts du monde entier, de détecter la pollution des lacs et des eaux côtières, et de cartographier les zones de catastrophes.

Plus d’informations sur esa.int

En savoir plus: Sentinelle 2

Laisser un commentaire