Accès à la donnée

Présentation

La zone racinaire est cruciale pour mesurer l’humidité et les conséquences pour la végétation.

La connaissance de l’humidité du premier mètre de sol est d’une utilité majeure pour de nombreux services écosystémiques et applications avales. Cette couche du sol constitue le réservoir principal d’eau des cultures. Un manque d’eau dans la zone racinaire déclenche un stress hydrique de la végétation et diminue le rendement. La zone racinaire en milieu humide est aussi un lieu débordant de vie présentant une activité biologique soutenue. Du point de vue hydrologique, elle se situe à l’interface des processus de ruissellement, de transpiration de la végétation et de recharge des eaux souterraines. Elle constitue ainsi une composante de la zone critique, par excellence.

Le produit d’humidité dans la zone racinaire (1 m de profondeur) fournit à l’échelle globale des données à 25 km de résolution, élaborées à partir du satellite SMOS. SMOS est le premier satellite d’observation de la terre dédié à la mesure de l’humidité du sol grâce à son radiomètre interférométrique 2D bande-L (1.4 GHz). Depuis janvier 2010, il permet d’observer l’humidité du sol en surface (0-5 cm), deux fois (en orbite descendante et ascendante) tous les trois jours (au niveau de l’équateur) à l’échelle du globe.

Carte globale de l’humidité en zone racinaire issue du produit CATDS L4 RZSM du 30/07/2019

Le produit est fourni sur la grille EASE2 à 25 km en cohérence avec l’échantillonnage du produit d’humidité de surface en entrée. La revisite élevée de SMOS permet de mettre à jour l’humidité dans les couches de la zone racinaire de façon fréquente.

Ce produit intègre le CES Humidité du sol de Theia avec un accès à l’humidité de la zone racinaire. Il est distribué avec une licence (Creative Common) comme l’ensemble des produits CATDS. Dans une prochaine étape, l’application à des données d’humidité de surface plus hautes résolutions issues de la fusion multi-capteurs permettrait de fournir un produit d’humidité de zone racinaire à une résolution sub-kilométrique.

Les applications autour de la zone racinaire

Les applications sont multiples. En premier, nous citerons le suivi de la sécheresse agricole. L’agriculture utilisant à elle seule 70 % des quantités d’eau extraite de l’environnement selon la FAO, le suivi de la sécheresse agricole est primordial. De plus, la sécheresse se manifestant généralement à une échelle régionale, ce produit est particulièrement adapté.

D’ores et déjà, une base de données des anomalies de l’humidité dans la zone racinaire est disponible aux utilisateurs. L’analyse de ces anomalies permet de montrer l’intensité des sécheresse en 2019 au Brésil et en Australie qui ont conduit à de gigantesques incendies de forêt.

La comparaison des données entre 2015 et 2019 permet de documenter le lien entre la sécheresse en Amazonie et en Australie et l’ampleur des feux de forêts qu’ont connu les deux zones quelques mois plus tard.

Niveau

Niveau 4 : produit final obtenu en combinant les données SMOS et les simulations obtenues par des modèles physiques (hydrologique, statistique avec/sans assimilation de donnée…) ou en utilisant des données de télédétection issues d’autres capteurs (désagrégation, fusion de données, synergie).

Contact

Ahmad Al-Bitar
Cesbio
@A.Albitar

Format

Format NetCDF et grille EASE-grid-2 avec un échantillonnage à 25 km.