Répondre efficacement aux besoins de production d’aujourd’hui et surtout ceux de demain

Qui êtes-vous et quel est votre rôle au sein du pôle Theia ?

Bernard SPECHT : Au CNES depuis une vingtaine d’années, j’ai œuvré dans différents Centres de contrôle ou
de production de données. J’ai assuré plusieurs fonctions dans ces centres avant de prendre le rôle de Responsable d’exploitation.

Mon implication dans le pôle Theia a débuté en 2013 avec, notamment, le développement et sa mise en place des premières versions du portail de communication Theia. Puis j’ai préparé et lancé toute l’exploitation du Centre de production de la mission Venµs. Enfin, je suis revenu dans le pôle Theia fin 2018 afin d’assurer le rôle de Responsable d’exploitation de l’Infrastructure de Données et de Services (IDS) Theia-MUSCATE.

Dans chacune de mes expériences passées, l’exploitation n’existait pas. Je devais la mettre en place et la démarrer. A contrario, celle de l’IDS THEIA-MUSCATE était déployée et fonctionnait lors de mon arrivée fin 2018 mais souffrait d’une mauvaise image car elle rencontrait des difficultés dès qu’elle devait réaliser une production de masse.

Mon premier objectif a été justement d’améliorer l’ensemble des procédures d’exploitation pour automatiser au maximum les tâches et améliorer l’image de marque de l’IDS. En communiquant avec toutes les équipes, en exposant les problèmes, en proposant des solutions validées par tout le monde, nous avons progressivement modifié cette perception, me semble-t-il.

Ce rôle est très central à l’interface des différents acteurs. Contenter les utilisateurs et répondre au mieux aux exigences du projet ou du pôle constituent souvent de véritables défis à relever. L’équilibre entre la satisfaction et les besoins de chacun est en permanence dans notre esprit. Il faut donc avoir une casquette de facilitateur auprès de tous ces acteurs. Trouver une solution, résoudre les problèmes, échanger avec les bons interlocuteurs, améliorer les productions, être force de propositions, maintenir un service de qualité sont le quotidien des activités à mener par le responsable d’exploitation et de son équipe.

Si ma première expérience dans le pôle, mon implication était un peu distante, c’est différent pour moi aujourd’hui. L’IDS Theia-MUSCATE existe avec des objectifs clairs et importants et ce Centre de production de masse constitue un élément majeur et moteur au sein du pôle Theia.


En quoi consiste l’exploitation dans Theia ? Qu’est-ce qui est différent dans l’exploitation au sein de Theia par rapport à vos expériences passées ?

Avec l’ensemble des équipes impliquées dans l’exploitation IDS Theia-MUSCATE, nous pilotons toute une production quotidienne définie par le pôle. Plus précisément, l’exploitation consiste à récupérer des données des catalogues sources (PEPS, USGS…) puis à les traiter avec les chaines THEIA (MAJA, WASP, Neige…) et enfin à les mettre à disposition en les rendant accessibles. Cette exploitation veut alimenter au mieux nos utilisateurs par des produits de grande qualité.

Nous sommes également là pour injecter des nouveaux produits sans trop perturber nos productions actuelles car toute nouvelle production doit traiter toute l’archive typiquement depuis 2015. Cette activité suit un processus de validation et de qualification parfois long mais indispensable afin de sécuriser l’existant et de maintenir la qualité de service attendue.

Avec une production couvrant les objectifs de pôle Theia (notamment une production Sentinel-2 régulière et quotidienne représentant dix fois la France depuis fin 2019), l’exploitation de l’IDS Theia-MUSCATE a atteint sa vitesse de croisière. Je sais que tout n’est pas encore parfait mais avec cet objectif atteint, nous avançons positivement pour la contribution du CNES au pôle Theia.

À votre avis, quelles sont les plus belles réalisations de Theia et quel est le plus grand défi à relever à l’avenir pour le pôle ?

Je ne connais pas toutes les belles réalisations existantes. Cependant, on peut mettre en avant les réalisations de l’IDS Theia-MUSCATE depuis 2019 : 650 000 produits mis à disposition  ; plus de 420  000 téléchargements depuis l’ouverture du site  ; 6 700 utilisateurs différents, dont 50 % français ayant téléchargé au moins un produit. Il parait légitime de considérer la production de l’IDS Theia-MUSCATE comme une belle réalisation au sein du pôle.

Dans un avenir immédiat, le défi est de préparer l’IDS Theia-MUSCATE aux retraitements de masse envisagés notamment celui de tous les produis issus de Sentinel-2 (car l’ESA va également les retraiter avec une meilleure correction géométrique) sans perturber la production du fil de l’eau. Celui-ci est en bonne voie avec notamment le renouvellement de l’infrastructure informatique.

Dans un avenir plus lointain, mais déjà présent dans nos esprits, l’équipe va devoir se préparer à l’exploitation sur une nouvelle IDS Theia-MUSCATE-NG (HYSOPE II Lire Bulletin  13). Avec nos connaissances et notre retour d’expérience sur l’exploitation actuelle, nous espérons répondre efficacement aux besoins de production d’aujourd’hui et surtout ceux de demain du pôle Theia.

Lire le nouveau Bulletin

>>> Télécharger le .pdf en version impression
>>> Lire le Bulletin sur Calaméo


>>> Retrouver les numéros précédents.

Plus d'actualités

Lettre d'Info

Les projets Theia labellisés SCO : une liste toujours grandissante

Irrigation, forêt, mangrove, prévention de maladies infectieuses, humidité du sol, stockage du carbone, valeur des haies, riziculture… Mise à jour des projets labellisés SCO ayant un lien avec les CES et les ART de Theia.

09.06.2021

Publications

Humidité du sol THRS : six séries mises à jour

Six séries – Sardaigne, plaine de la Bekaa (Liban), Haouz (Maroc), Provence, Lyon et Occitanie (France) – ont été mises à jour.

Publications

Suivre les 700 000 km² de glaciers du globe

Le produit Changement d’altitude des glaciers est maintenant disponible sur Theia. Il offre une cartographie des changements d’altitude de tous les glaciers du globe entre 2000 et 2019.

25.05.2021

Rechercher