Dans un contexte de multiplication des sources et canaux d’accès aux données satellitaires, le GIS Bretel s’est donné pour mission, depuis 2014, de partir des besoins des utilisateurs finaux pour soutenir le développement de produits réellement adaptés aux territoires.

Le séminaire organisé à Brest en 2016 sur les « Potentiel et bénéfices des applications spatiales au service des territoires » a permis un premier recensement des besoins des collectivités locales et des services de l’Etat en la matière. La réflexion s’est encore enrichie à l’automne 2017 avec le Forum AppSpace Bretagne qui s’est tenu à Rennes et a permis d’identifier les verrous et freins à une utilisation élargie des applications spatiales. Le forum a notamment fait ressortir un fort besoin d’accompagnement technique pour s’adapter à des plateformes en constante évolution et donner accès à des capacités de traitement adaptées aux utilisateurs finaux. Les échanges de l'AppSpace ont ainsi distingué un besoin en "transformateurs" de la donnée en produits utiles et utilisables sur les territoires. L’implication du GIS dans le projet national TempOde l’Institut InSpace a permis de confronter les besoins identifiés en Bretagne (suivi de l’occupation du sol, suivi en milieu côtier, suivi des habitats naturels) à ceux d’autres régions. Si chaque région a des besoins spécifiques, toutes partagent le constat d’importants besoins en termes d’adaptation des produits aux utilisateurs et en médiation technique pour les utiliser.

Le GIS BreTel a poursuivi la réflexion pour arriver au constat que les gestionnaires des territoires étaient trop peu associés à la transformation de ces images en produits.

C’est avec ces résultats en tête que le GIS Bretel a formalisé, cet été, un projet pilote partant d’un besoin précis – ici, la surveillance du respect de la consigne de couverture végétale hivernale des sols - pour développer un produit  utilisant les données Copernicus disponibles. Sur la base de ce projet, une demande de financement d’un projet régional plus large a également été déposée auprès de Copernicus avec l’idée de mettre en place un véritable « Copernicus régional » permettant de développer des produits co-construits avec les utilisateurs du territoire, répondant  à leurs besoins et adaptés à leurs outils de travail courants (disponibles en flux sur les plateformes locales et dans les outils SIG).

Rendez-vous en 2019 pour connaitre la suite donnée au projet.

image

0 - Sensibilisation et recueil des besoins généraux auprès d'utilisateurs non spécialistes du spatial, notamment les gestionnaires des territoires, par exemple en s'impliquant dans des événements et groupes de travail thématiques existants (biodiversité, foncier, pollution, etc.)

1 - Analyse d'un besoin spécifique et sélection d'images et indices satellitaires "simples" pouvant répondre à ce besoin. Dialogue entre partenaire "utilisateur" et "technique" prêts à s'impliquer dans une démarche de projet pilote.

2 - Diffusion de ces images et indices satellitaires "simples" sur la plateforme régionale GéoBretagne

3 - Support (financement d'une étude de faisabilité) et accompagnement des partenaires "utilisateur" et "prestataire" pour la co-construction d'un produit "métier" issu des images et indicateurs satellitaires, mise en production et diffusion de ce produit "métier" sur GéoBretagne

4 - Accompagnement pour l'intégration de ces images, indices et produits dans des outils de suivi des territoires