Le CES OSO a organisé les 24 et 25 novembre 2016 au Cesbio un atelier sur les méthodes de traitements d’imagerie satellitaire pour la production automatique de cartes d’occupation des sols.

L’objectif était de faire un point sur les principales difficultés dans un contexte de production opérationnelle ou à grande échelle et de mettre en face des idées, voire des résultats prometteurs. Les thèmes proposés étaient :

  • gestion des zones très nuageuses où le sol est visible 1 à 2 fois par an en optique;
  • prise en compte des erreurs dans les données de référence pour les apprentissages supervisés;
  • prise en compte de la variabilité intra-classe sur des grandes étendues;
  • absence d’échantillons (en quantité suffisante) pour certaines classes de la nomenclature;
  • utilisation conjointe de sources de données images de résolutions différentes (mise en correspondance, résolution de travail, etc.);
  • reconnaissance des classes « difficiles » : milieux naturels (landes, zones humides), zones de transition (urbain diffus, friches);
  • solutions efficaces pour la vectorisation des cartes d’OS et problèmes de généralisation cartographique.

Ainsi, les algorithmes et les stratégies de production de cartes d’occupation des sols ont été abordés sous un format d’atelier avec des présentations de 20 minutes suivies de questions avec un temps de discussion et bilan à la fin.

Sur les 3 demi-journées, il y a eu 57 participants avec une moyenne de présence autour de 40 personnes.

Compte-rendu complet et supports de présentation disponibles sur le site du CES OSO

En savoir plus: Carte d’occupation des sols

Laisser un commentaire