12 mai 2022 | Atelier Les utilisations de la télédétection pour les zones irriguées

Le suivi de l’irrigation et la gestion de l’eau dans le contexte agricole constituent un défi environnemental majeur alors que l’agriculture irriguée se développe et que les conditions météorologiques sont bouleversées par les changements climatiques en cours.

L’atelier Theia du 12 mai 2022 à Montpellier se propose d’explorer les réponses opérationnelles de suivi des zones irriguées offertes par la télédétection.

Contexte

La question du suivi de l’irrigation et de la gestion de l’eau dans le contexte agricole constitue un défi environnemental majeur mobilisant des acteurs variés : agences de l’eau, gestionnaires d’aménagements hydro-agricoles, collectivités territoriales, chambres d’agriculture, coopératives, etc., ainsi que la communauté scientifique développant des méthodes pour y répondre. Alors que la production agricole a de plus en plus recours à l’irrigation, les changements climatiques en cours augmentent la fréquence des sécheresses, imposant à tous d’élaborer des méthodes de suivi et d’optimisation de la consommation en eau de l’agriculture. Depuis dix ans, la France voit ainsi chaque année de nombreux départements recourir aux restrictions d’eau, notamment pour l’agriculture. En 2020, un record a été atteint avec 80 départements soumis à des arrêtés sècheresse. La télédétection, notamment grâce aux données Sentinel, peut contribuer à construire des réponses à ce défi. Les images satellitaires disponibles aujourd’hui offrent de hautes résolutions spatiales (10 m) et temporelle (5 jours avec les capteurs optiques S2 et entre 15 et 20 images par mois avec les capteurs radar S1), disponibles en temps quasi-réel en tout point du globe.

L’atelier, conçu en présentiel, est organisé autour des produits et des communautés des CES Theia Irrigation et Humidité du sol à Très Haute Résolution Spatiale et en partenariat avec l’INRAE, l’Institut Agro et l’AFEID. À ce titre, les UMR Cesbio, Tetis, G-eau et Emmah s’associent à cet événement qui fait suite à l’atelier organisé à Toulouse en 2018. Comme les ateliers thématiques précédents, cette initiative bénéficie du soutien financier du dispositif européen FPCUP — Framework Programme Agreement on Copernicus User Uptake — dédié à la promotion de l’utilisation des données Sentinel.

Objectifs

L’Atelier se fixe deux objectifs principaux :

  1. Faire connaître une sélection d’outils et de produits opérationnels issus de l’observation satellitaire des forêts contribuant à caractériser les écosystèmes forestiers et leur évolution ;
  2. Mettre en relation les chercheurs à l’origine des produits et la communauté des utilisateurs intéressés par leur utilisation (scientifiques, décideurs, techniciens des administrations, bureaux d’études, sociétés privées, associations, etc.).

Organisation

L’ensemble des présentations vise à proposer un état de l’art appliqué des usages de la télédétection pour les zones irriguées.

Chaque présentation – sera suivie d’un débat de vingt minutes avec l’assistance. Les utilisateurs pourront dialoguer avec les producteurs de données pour une utilisation optimale des produits de télédétection. Réciproquement, les présentateurs réunis dans cet atelier espèrent également en apprendre davantage sur les besoins des acteurs et ainsi mieux orienter les futurs développements.

L’organisation de l’atelier bénéficie du soutien financier du programme européen FPCUP — Framework Programme Agreement on Copernicus User Uptake — dont l’objectif est de favoriser l’usage des données Copernicus.

12 mai 2022 | Matinée

09h00-09h15 Accueil et présentation de la journée

09h15-10h45 Session#1 | Paroles de gestionnaires de l’eau, expérience et attentes

  • Irrigation du maïs, retours d’expérience, témoignage sur les réalisations et les attentes en France et à l’étranger |
    Marie Lefrancq (CACG)
  • Suivi de l’irrigation des cultures méditerranéennes avec la télédétection : potentiels et limites | Julien Lecollinet (SCP)
  • Gestion de l’eau | Bastien Richard, Agence de l’eau Adour-Garonne
  • Discussion sur les attentes – construction collaborative d’une synthèse, animée par Gilles Belaud (INRAE G-EAU) et Valérie Demarez (CESBIO)

10h45-11h00 Pause café

11h00-12h30 Session#2 | Réalisations et méthodes développées

  • Humidité des sols et indices de sécheresse (centré sur des résolutions fines, compatibles avec la gestion) | Nicolas Baghdadi (INRAE TETIS), Mehrez Zribi & Michel Le Page (CESBIO)
  • Détection des surfaces irriguées : panorama des différentes approches de cartographie à différentes échelles | Hassan Bazzi (INRAE TETIS) & Valérie Demarez (CESBIO)
  • Discussion avec les développeurs sur les attentes des utilisateurs, animée par Pascal Dumoulin (SMAVD) & Julien Lecollinet (SCP)

12h30-13h30 Déjeuner sur place

12 mai 2022 | Après-midi

14h00- 16h00 Session#3 Modélisation : couplage pour l’estimation des volumes d’eau apportés et consommés

  • Les futures missions spatiales et leurs perspectives pour l’irrigation et la gestion de l’eau (Trishna, Sentinel) | Gilles Boulet (IRD) et Philippe Maisongrande (CNES)
  • Télédétection, irrigation & modèles de croissance | Valérie Demarez (Cesbio), Bruno Cheviron, Gilles Belaud (INRAE G-EAU) & Dominique Courault (INRAE-EMMAH)
  • Discussion sur les attentes et les développements, animée par Marie Lefrancq, (CACG) et Franck Bellet (BRL)

Rechercher