Des chercheurs du CNRM-GAME et du LGGE ont montré grâce à des observations satellite que la neige recouvrant la calotte groenlandaise au printemps était moins « blanche » depuis 2009.

En combinant plusieurs données spectrales de satellite, les chercheurs ont pu montrer un accroissement des dépôts d’impuretés, probablement des poussières minérales provenant des terres dénudées de façon plus précoce en Arctique. L’augmentation de la concentration d’impuretés qui absorbent la lumière dans la neige peut expliquer une variation de sa « blancheur » (ou albédo).

Ces nouvelles observations sont importantes car la blancheur de la neige contrôle l’énergie solaire absorbée par la calotte. Ainsi cette tendance a très probablement contribué à la fonte récente accélérée de la calotte et pourrait amplifier le changement climatique sur la calotte dans le futur.

Article complet dans Nature Geoscience

 

En savoir plus: 

Laisser un commentaire