Le satellite Sentinelle2B devrait être lancé le 7 mars 2017. Il viendra compléter le système Sentinelle 2, développé par l’agence spatiale Européenne dans le cadre du programme Copernicus de l’Union Européenne, avec un fort support du Cnes sur les traitements et la qualité des images. En association avec le Sentinelle 2A, ce nouveau satellite observera l’ensemble des terres émergées avec une périodicité de 5 jours. Si tout va bien, le satellite devrait être opérationnel dans le courant de l’été 2017, et les données disponibles dès l’automne, avec des acquisitions sur un rythme nominal, au moins sur l’Europe et l’Afrique. 

Pour étendre ce rythme à la totalité du globe, il faudra que l’ESA mette en place une nouvelle station de réception, mais son calendrier de mise en place reste flou. De même, les données Sentinelle 2 produites jusqu’ici ont encore des erreurs de superposition légèrement supérieures à 10m. Nous espérons que l’ESA mettra rapidement en place la chaîne de traitement permettant d’améliorer ces performances, mais pour le moment, aucune date précise n’est annoncée. Ceci dit, malgré ces deux retards, nous devrions disposer, dès la fin de l’été, d’un système d’observation de la terre d’une qualité exceptionnelle avec une répétitivité d’observations inégalée, et un accès libre à la donnée.

Theia utilise les produits de niveau 1C fournis par l’ESA, pour en faire des produits de niveau 2A (réflectances de surface, corrigées des effets atmosphériques et accompagnées d’un bon masque de nuages). Ces données sont maintenant produites par le système Muscate du Cnes, en utilisant la chaîne Maccs définie au Cesbio et développée par CS-SI pour le Cnes. La mise en place de la chaîne de traitement a été quelque peu délicate, avec de nombreux réglages à faire. Elle a également été perturbée par l’alimentation des données depuis Peps, par deux changements successifs de format du côté de L’ESA, et par un changement profond du centre informatique du Cnes. Ces problèmes de jeunesse sont en train de se résoudre (le cluster du Cnes est encore en phase de rodage), et même si la cadence de traitement n’est pas encore aussi élevée que prévu, les productions de ces derniers jours ont été stables et régulières.

Vous trouverez donc sur le serveur theia.cnes.fr, un an de données acquises sur la France de décembre 2015 à novembre 2016, ainsi que sur la Réunion, et sur un petit site en Ethiopie. Les prochains traitements, qui vont démarrer incessamment, concernent le Burkina, la Tunisie et le Maroc. Petit à petit, nous rattraperons le retard sur tous les sites sélectionnés par l’appel d’offres Theia, et démarrerons le traitement « au flot » des nouvelles données acquises.

Série temporelle de réflectances de surface au dessus d'une culture d'hiver en Provence,

Légende : Série temporelle de réflectances de surface au dessus d’une culture d’hiver en Provence, issues de la production par Muscate, après avoir corrigé les effets atmosphériques et enlevés les nuages et leurs ombres. En Bleu, vert,rouge et noir, les réflectances de surface dans les bandes bleues, vertes, rouges et proche-infra rouge de Sentinel-2. Noter le très faible niveau de bruit sur ces profils qui permet une utilisation quantitative précise des données.

En savoir plus: Sentinelle 2

Laisser un commentaire