Le Congrès du SCO, ou l’esprit de partage

Le spatial comme levier d’action essentiel

Mutualiser des données, des moyens et des compétences, l’esprit de partage a régné durant le second congrès du SCO France. Au gré des interventions, le message est unanime : le spatial est un puissant levier d’action publique et toutes les expériences sont bienvenues pour affronter les défis climatiques et environnementaux de demain.

Mardi 30 mai 2023, le second Congrès du SCO France a réuni 120 participants à Paris. Scientifiques, institutions publiques, entreprises privées, territoires, associations… ensemble, la communauté du SCO France, dont Theia fait partie, a prouvé que sa façon de travailler est fondamentale pour s’adapter aux impacts du changement climatique.

Preuve en a été faite à travers cinq démonstrations de services opérationnels livrés par des projets SCO, ainsi que deux tables rondes. Quand la première a mis en évidence le potentiel du spatial en tant que levier d’action publique, la seconde a focalisé sur l’importance de fédérer un écosystème de services climatiques et environnementaux. À cette occasion, la représentante de Copernicus souligne le caractère « inspirant » des projets SCO, qui « nous permettent de voir les besoins à l’échelle de la France ». En effet, le SCO France regroupe déjà un portefeuille de 61 projets labellisés, dont plusieurs en étroite interaction par des CES et des ART de Theia, à l’instar de Space4IRRIG présenté au Congrès.


Dans le Centre de Conférence Pierre Mendès-France, table ronde « Développer un écosystème de services valorisant les données environnementales et climatiques ». © CNES/H. Piraud

Le SCO, fédérateur et motivant

Accueilli par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, le Congrès a également mis en exergue le rôle du secteur privé dans cet écosystème émergent. Le Directeur Général des Entreprise, Thomas Courbe, a profité de l’évènement pour faire un point sur France 2030 qui consacre un volet spécial pour recenser les besoins des territoires et lancer des appels à services opérationnels sur des thématiques prioritaires comme la gestion de l’eau, l’érosion côtière ou encore les feux de forêts.

Faisant écho à ces grands enjeux, l’IGN et le CNES ont offert à l’auditoire une interview croisée sur les « grandes ambitions pour la data ». Saluant la démarche SCO qui place les usages au cœur de son action, les intervenants ont évoqué leur volonté de renforcer leur partenariat pour accentuer le croisement des différents types de données et créer des référentiels fiables.

Au terme de cette matinée, le constat est unanime et motivant : en stabilisant des solutions opérationnelles locales et en soutenant leur passage à l’échelle, le SCO apporte une façon de travailler fondamentale et fédératrice. Grâce au rôle moteur du SCO France et de sa communauté, l’observatoire spatial du climat est devenu en à peine quatre ans une alliance majeure dans la lutte mondiale contre le changement climatique. Le prochain appel à projets, désormais international, ouvrira le 1er septembre 2023. À vos marques !

Plus d'actualités

OBSERVIL : deux événements urbains à ne pas manquer

Inscrivez vous vite aux deux événements de rentrée du SNO Observil

Le SCO lance son appel à projets 2024

Le SCO lance un nouvel appel à projet et Theia s’associe au dispositif de labellisation de projets opérationnels.

Direction-Adjointe du Pôle de Données et de Services des Surfaces Continentales – THEIA

Les candidatures sont attendues d’ici le 30 septembre 2023

Rechercher