Moustiques à Maurice, puces à la Réunion : deux nouveaux outils pour prévoir les risques infectieux

Le CES Risques Maladies Infectieuses met à disposition deux nouveaux produits permettant le suivi et la cartographie des risques sanitaires induits par des insectes vecteurs.

Modéliser les populations de moustiques de l’île Maurice

Dans la lignée de l’outil ALBORUN réalisé pour la Réunion, le CES propose maintenant l’outil ALBOMAURICE permettant de modéliser la dynamique de population des moustiques Aedes albopictus à l’Ile Maurice, vecteurs de la dengue. Ce logiciel a été développé par des chercheurs des unités de recherche TETIS et ASTRE, Cirad.

L’outil utilise les données d’entrée quotidiennes sur les précipitations et la température pour produire des cartes d’abondance opérationnelles permettant aux services de santé de cibler les zones où appliquer des mesures de surveillance et de contrôle des vecteurs. Les simulations du modèle ont été validées par rapport aux données entomologiques acquises chaque semaine pendant un an dans neuf sites de l’île, correspondant à des climats variés. Différentes options de contrôle (destruction des gîtes larvaires, pulvérisation d’insecticides) peuvent également être simulées et leurs effets comparés.

Exemple de résultats : Cartographies de la densité de moustiques pour l’île Maurice à deux dates

Référence

Iyaloo D.P., Degenne P., Elahee K.B., Lo Seen D., Bheecarry A., Tran A.. 2021. ALBOMAURICE: A predictive model for mapping Aedes albopictus mosquito populations in Mauritius. SoftwareX13 : 7p.  https://doi.org/10.1016/j.softx.2020.100638 

Cartographier la distribution des puces à la Réunion

Le CES propose une carte de la distribution des puces de rat (Xenospylla cheopis) sur l’île de la Réunion. Ces puces sont vectrices du typhus murin, une zoonose des rats transmissibles à l’Homme.

Carte prédictive de l’incidence des puces de rat à la Réunion en fonction de facteurs environnementaux et climatiques.

Cette cartographie permet de prédire l’incidence de ces vecteurs par mammifère porteur en tenant compte d’une série de facteurs environnementaux et climatiques (températures, relief, pluviométrie. Cet outil peut ainsi contribuer à établir des stratégies de lutte adaptées aux différentes micro-régions de l’île contre ces vecteurs.

Référence

Tran A., Le Minter G., Balleydier E., Etheves A., Laval M., Boucher F., Guernier V., Lagadec E., Mavingui P., Cardinale E., Tortosa P. 2021. Describing fine spatiotemporal dynamics of rat fleas in an insular ecosystem enlightens abiotic drivers of murine typhus incidence in humans. PLOS Neglected Tropical Diseases. https://doi.org/10.1371/journal.pntd.0009029

Plus d'actualités

Agenda

La Lettre d’information n°22 de Theia vient de paraître !

Toutes les dernières informations de Theia.

30.06.2022

Agenda

28 novembre-4 décembre 2022 | Theia partenaire du premier Oceania Geospatial Symposium

Découvrez l’ambitieux projet d’un Oceania Geospatial Symposium organisé par l’ART GeoDEV Nouvelle-Calédonie du 28 novembre au 4 décembre 2022 à Nouméa.

29.06.2022

Actualités

Les défis de Theia pour les cinq ans qui viennent

Anne Puissant, nouvelle directrice scientifique de Theia, esquisse les principaux défis que Theia va devoir relever dans les années qui viennent et ses axes de réponses.

27.06.2022

Rechercher