Le Cesbio et Airbus proposent un post-doc en télédétection et modélisation de la production végétale, sur le thème : « Estimation des variations de production en grandes cultures sur la base des séries temporelles de télédétection, en vue de la création d’un indice destiné à l’assurance agricole. »

Le sujet de post-doc porte sur l’estimation par télédétection de la biomasse de la culture colza et de sa variabilité en cas d’aléas climatiques, de facteurs environnementaux (attaque de ravageurs, maladies…) ou de modification de la conduite des cultures (e.g. suite à constat de résistance des cultures aux traitements conventionnels de lutte contre des insectes ravageurs et/ou des maladies). Les travaux porteront sur la combinaison des données de télédétection haute-résolution avec un modèle agronomique pour la mise en place d’outils opérationnels dans un contexte de suivi quasi-temps réel. La culture envisagée pour tester le concept et mettre au point la méthodologie est le colza, mais l’objectif est de pouvoir ensuite le déployer sur les autres cultures (maïs, blé). L’objectif principal est d’évaluer la variation de production. Les intérêts sont doubles :

  • D’un point de vue télédétection, il s’agit d’évaluer la capacité du couplage des images satellites et d’un modèle de culture à estimer la biomasse des grandes cultures et sa variabilité lorsque ces cultures sont conduites selon des protocoles originaux/pratiques non conventionnelles ou lorsque ces cultures sont soumises à des aléas climatiques impactant directement la production (du type sécheresse)
  • D’un point de vue assurance, il s’agit d’évaluer les usages de la télédétection pour l’assurance des récoltes. Au niveau de la souscription (conditions d’assurabilité, conseils), au niveau de la gestion du contrat (contrôle de la bonne conduite des cultures) ou de la gestion des sinistres (évaluation d’un dommage, appui à l’expertise, optimisation des visites d’experts). Les études porteront aussi sur le monitoring des conduites agronomiques non conventionnelles (sans insecticides, en agriculture de conservation, en bio, etc) et sur la faisabilité d’indices utilisables pour élaborer des assurances de type indiciel.

PROFIL DU CANDIDAT

  • Formation : Doctorat en télédétection et/ou modélisation des cultures.
    Spécialisation : Bonnes connaissances en agronomie, physique/télédétection, et méthodes mathématiques de traitement des données.
  • Langue(s) : Bonne connaissance des langues française et anglaise.
  • Mobilité : Missions de terrain et conférences en France et à l’étranger à prévoir.
  • Aptitudes : Intérêt démontré pour la recherche appliquée en télédétection, production agricole et risque climatique et pour le développement de techniques innovantes. Bonne aptitude à l’analyse et à la modélisation.

CANDIDATURE

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • un curriculum vitae détaillé ;
  • une lettre de motivation ;
  • une ou deux lettres de recommandation ;
  • l’attestation de doctorat ainsi que le rapport de soutenance de Thèse et les rapports concernant le manuscrit

Les candidats retenus seront conviés à un entretien. Merci d’envoyer votre dossier de candidature, par email et avant le 01/02/2020, à :

CESBIO
E-mail : jean-francois.dejoux@cesbio.cnes.fr

AIRBUS Defence & Space
E-mail : antoine.roumiguie@airbus.com