La future répétitivité des données Sentinelle 2, qui serviront aux cartes d’enneigement prochainement distribuées par Theia, est testée sur des données Spot 5 (Take 5) sur des stations de ski des Alpes.

Sentinelle 2A est déjà opérationnelle mais il manque encore sa sœur jumelle Sentinelle 2B pour atteindre la répétitivité de 5 jours. Heureusement la mission Take 5 donne du grain à moudre au CES Surface enneigée en attendant le lancement de Sentinelle 2B. Un des sites de l’expérience Take 5 (tuile « France-Ecrins ») couvre justement le secteur des stations de ski de l’Alpe d’Huez et des Deux Alpes.

Si la méthode utilisée pour la détection du manteau neigeux se base sur des concepts bien éprouvés, la résolution spatio-temporelle des cartes d’enneigement sera en revanche tout à fait inédite. Jusqu’ici les cartes d’enneigement étaient généralement produites à partir des observations Modis à 500 m de résolution ce qui permet de faire des études hydro-climatiques à des échelles plutôt régionales. Les données Landsat étaient finalement assez peu exploitées par les nivologues en raison de leur faible répétitivité. Le déploiement de la mission Sentinelle 2 (couverture globale à 20 m de résolution tous les 5 jours) ouvre de nouvelles perspectives pour le suivi de l’enneigement.

Plus d’informations sur Suivi de l’enneigement des stations de ski avec Sentinel-2

En savoir plus: Sentinelle 2