Accès à la donnée

ids.equipex-geosud.fr

Emplacement des sites de production des produits Humidité Theia
  • Région Occitanie  (France) : Cartes d’humidité disponibles de septembre 2016 à mars 2019.
  • Région Sud (France) : Cartes d’humidité disponibles de septembre 2017 à avril 2019
  • Plaine de la Bekaa (Liban) : Cartes d’humidité disponibles de septembre 2017 à avril 2019
  • Agia (Grèce) : Cartes d’humidité disponibles de septembre 2017 à septembre 2018
  • Düren (Allemagne) : Cartes d’humidité disponibles de septembre 2017 à décembre 2018
  • Sardaigne (Italie) : Cartes d’humidité disponible de septembre 2017 à septembre 2018
  • Vienne (Autriche) : Cartes d’humidité disponibles de septembre 2017 à septembre 2018
  • Haouz (Maroc) : Cartes d’humidité disponibles de octobre 2017 à septembre 2018

Présentation

Le CES “Humidité du sol à très haute résolution spatiale” propose des cartes d’humidité du sol à forte répétitivité temporelle (une carte tous les 6 jours) à l’échelle sub-parcellaire sur de nombreux sites en France, en Europe et autour du bassin méditerranéen.

Le développement algorithmique et la production des cartes d’humidité ont été effectués grâce au soutien de l’Irstea (UMR Tetis) et du Cnes (Projet Tosca). Ce travail a été mené en étroite collaboration avec Mehrez Zribi du Cesbio.

Les données utilisées sont issues des séries d’images Copernicus radar Sentinelle 1 et optiques Sentinelle 2. L’algorithme d’inversion du signal radar utilise les réseaux de neurones. Il est appliqué sur les parcelles agricoles (avec ou sans végétation) extraites des cartes d’occupation des sols 2016 et 2017 élaborée par le CES Occupation des sols de Theia (Jordi Inglada et al., Cesbio).

Des images Sentinelle 2 ont été utilisées pour calculer le NDVI (indice de végétation normalisé). Cet indice est nécessaire en entrée de l’algorithme d’inversion, d’une part, pour segmenter les surfaces agricoles issues de la carte d’occupation des sols, et, d’autre part, pour simuler la contribution de la végétation au signal radar total reçu par le satellite. La segmentation permet d’extraire des polygones homogènes à l’intérieur des parcelles agricoles et de proposer ainsi des objets plus fins que le contour des parcelles.

Grâce à une grande campagne de terrain près de la ville de Montpellier (près de 500 mesures in situ), l’estimation de l’humidité des sols sur ces cartes atteint une précision de l’ordre de 6 vol.%.

Les deux cartes d’humidité des sols ci-dessous correspondent à deux images radar du 19 et du 26 janvier 2017 sur une petite zone de la région Occitanie. La carte du 19 janvier 2017 montre que le sol du site d’étude est sec avec des valeurs d’humidité entre 5 et 15 vol.%. La carte du 26 janvier 2017 montre, quant à elle, des sols humides avec valeurs entre 25 et 35 vol.%.

Auteurs

Nicolas Baghdadi (Tetis), Mohammad El Hajj (Tetis), Hassan Bazzi (Tetis), Michael Aaron Arhinful (Tetis) et Mehrez Zribi (Cesbio)

Contact

Nicolas Baghdadi
IRSTEA, Tetis
ResearchGate
@N.Baghdadi

Mehrez Zribi
CNRS | Cesbio
ResearchGate
@M.Zribi